Fertiger

De DHIALSACE
Aller à : navigation, rechercher

Dans la batellerie rhénane, les Fertiger (dont le nom signifie au départ « expéditeurs »), choisis pour un an et assermentés, doivent vérifier que les bateaux au départ sont en bon état (et, dans le cas contraire, ordonner leur réparation, voire leur destruction), que l’équipage est suffisant en nombre et en capacité, que le bateau n’est pas surchargé de passagers ou de marchandises, que la cargaison (dont ils font l’inventaire) est bien répartie et arrimée. Aucun bateau ne peut lever l’ancre sans que les Fertiger ne l’y aient autorisé. Ils arbitrent aussi les litiges entre les bateliers et leurs clients. Ils sont cinq à Strasbourg (le Zunftmeister sortant, trois autres bateliers et un constructeur de bateaux) et à Bâle (trois membres du Conseil et deux péagers). En leur absence, on fait appel à ceux de l’année précédente
ou à d’autres bateliers expérimentés, qui ne peuvent refuser la tâche, laquelle, quoique rémunérée, semble avoir été ingrate. Selon Alioth (I 362, citant AMS III 185/6), au milieu du XVe siècle, les Fertiger attribuent (aussi ?) des pilotes aux bateaux étrangers et fixent leur salaire.

Bibliographie

LÖPER (Carl), Die Rheinschiffahrt Straßburgs in früherer Zeit und die Straßburger Schiffleutzunft, Strasbourg, 1877, p. 48, 177-78, 189-94, 301.

KOELNER (Paul), Die Basler Rheinschiffahrt vom Mittelalter zur Neuzeit, 2e éd., Bâle, 1954, p. 32-33.

ALIOTH, Gruppen (1988), I, p. 362.

DESCOMBES (René), L’eau dans la ville, des métiers et des hommes, Strasbourg 1995, p. 101.

Notices connexes

Ancre (Corporation de l’–)

Batellerie

Commerce (de Strasbourg)

Douane

Navigation_rhénane

Bernhard Metz