Leutpriester

De DHIALSACE
(Redirigé depuis Lupriester)
Aller à : navigation, rechercher

Lùtpriester, lupriester, lippriester…, plebanus, pléban, vicaire.

De droit, le recteur (Kirchherr) était le titulaire d’une paroisse. Bien souvent il n’exerçait pas personnellement et rétribuait un remplaçant, appelé pléban (Leutpriester) dans le diocèse de Strasbourg, mais le plus souvent vicaire dans celui de Bâle. Généralement ces remplaçants étaient réduits à la « portion congrue ». Il faut dire que, bien souvent, ils ne pouvaient prétendre à mieux, étant donné leur formation sommaire avant l’instauration des séminaires (concile de Trente 1545-1563). Certains avaient fréquenté des écoles monastiques ou capitulaires, mais « la plupart avaient été scholares ou servants chez un curé et avaient ainsi acquis un minimum de savoir ; on les appelait sacerdotes simplices, prêtres simples, tout juste bons à faire un prébendier… Au clerc désireux d’assumer une cure, on demandait en plus un stage de deux ans chez un autre curé… » (Burg, 153).

Évoquons, pour l’exemple, la carrière mouvementée d’un prêtre, « immigré » (Mietling) de Souabe, comme bien d’autres, Barthélemy Stickel, d’Ehenhußen (diocèse de Constance), qui a d’abord été vicaire à Dachstein « ad standum cum plebano » (1515), pour ainsi dire « apprenti-curé » aux côtés du pléban. Il a sans doute exercé dans un autre diocèse avant de réapparaître, bien plus tard, dans celui de Bâle comme vicaire à Heimsbrunn (1539), Galfingue (1540), Aspach-le-Haut (1542), chapelain à Roderen (1542-1550), à Munwiller (1550), recteur à Meyenheim (1550-…), vicaire à Niederhergheim et Gundolsheim (1553), primissaire (1556-1559), puis pléban et enfin recteur à Logelheim, où il décèdera (1557-1559). On trouve quelques cas assez singuliers : celui de recteurs qui paient au rabais leur Leutpriester et acceptent le poste de pléban dans une autre paroisse, s’assurant ainsi un revenu qui leur permet de dédommager leur remplaçant. La guerre de Trente Ans semble avoir mis un frein au recours à cette procédure.

Notices connexes

Clergé séculier

Droit canon

Vie religieuse

Louis Schlaefli