Fas(s)elvieh

De DHIALSACE
Aller à : navigation, rechercher

-rin(d)t, -schwein, -stier

Bêtes mâles destinées à la reproduction (bouc, bélier, verrat, taureau ou étalon). Elles étaient théoriquement fournies par le seigneur-propriétaire dans le cadre des villae. C’est ainsi que l’abbesse d’Erstein élevait un verrat à Sundhouse, un taureau à Romanswiller. Tout comme l’abbé de Murbach à Issenheim, l’abbesse de Niedermunster et celle d’Eschau tenaient l’étalon, la première à Kogenheim et la seconde à Fegersheim. À Grussenheim, c’était un bélier qu’abritait l’étable seigneuriale. La propriété seigneuriale du Faselvieh pouvait d’ailleurs se concrétiser par l’acquittement d’un « droit de fourrage » (Atzgeld) qui n’était autre chose que l’obligation de nourrir, moyennant impôt, le cheval du seigneur utilisé à la fois pour les transports et la reproduction. Mais, en général, ces bêtes étaient entretenues grâce à la mise à disposition d’un pré communal (Faselgut), spécialement affecté à cet effet au prévôt de la communauté, qui était souvent un exploitant important, ou au curé de la paroisse. On trouve parfois l’appellation de « Farr » et de « Farrgut », cette dernière pouvant être déformée par le langage populaire, de façon révélatrice, en « Pfarrgut » (ABR H 517, Ittlenheim, s.d., XVIIIe siècle). Cette pratique s’explique par le fait que le curé jouissait de la menue dîme ou de la dîme perçue sur la sole de jachère (Faselkorn, Faselhaber) lorsqu’elle était mise en culture (ABR G 5438/4, Schnersheim, 1720-1721). L’étalon était parfois nourri à partir de l’herbe que le bangarde coupait au bord des chemins, à moins qu’il ne fût mené, pendant une période définie, sur un champ portant des céréales (Issenheim, Kiffis, Kogenheim, Fegersheim) ou attaché à un piquet au milieu d’un pré ou d’un champ (Balschwiller, Ammertzwiller).

Bibliographie

SCHMIDT (Charles),Les seigneurs, les paysans et la propriété rurale au Moyen Âge, Paris-Nancy, 1897, p. 159-162.

DRW, t. III, p. 427.

HIMLY (François-Jacques),Dictionnaire ancien alsacien-français. XIIIe-XVIIIe siècles, Strasbourg, 1983, p. 60.

BOEHLER (Jean-Michel), La paysannerie de la plaine d’Alsace (1648-1789), 3 vol., Strasbourg, 1994., t. II, p. 1141.

Notices connexes

Atz

Atzgeld

Dîme

Dorfrind

Dorfschwein

Étalon

Reproducteurs (animaux)

Jean-Michel Boehler