Besibnung

De DHIALSACE
Aller à : navigation, rechercher

Phase de la procédure criminelle au cours de laquelle l’accusé qui a fait des aveux complets doit les répéter devant sept membres du Gericht (Siebener). Ceux-ci assisteront ultérieurement au procès, mais leur rôle se bornera à affirmer que l’accusé – qui ne sera plus entendu – a bien procédé à ces aveux. Ainsi, à Molsheim, le 2 septembre 1630, aussitôt après ses aveux, on fit conduire Salomé Fix, épouse de l’orfèvre du lieu, accusée de sorcellerie, à l’hôpital à cette fin : « In Spital führen lassen umb sie allda zubesibnen » (2 B 371bis/1). Dans certains actes, le verbe besibnen a été latinisé (septimare) par les juristes ; ainsi en alla-t-il dans la procédure intentée à Marie Goetz, de Stotzheim : «fuit septimata 1. Junii 1624. den 21. dito facta executio» (2 B 336/20).

Bibliographie

SCHLAEFLI (Louis), La sorcellerie à Molsheim, Molsheim, 1993, p. 105, 110‑111.

Marcel Thomann, Louis Schlaefli