Geburtsbrief

De DHIALSACE
Révision datée du 4 février 2021 à 10:45 par Mhubert (discussion | contributions)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Aller à : navigation, rechercher

Certificat d’origine

Acte délivré à la requête d’un bourgeois d’une localité, soit désireux de s’expatrier, soit obligé de satisfaire à une exigence administrative dans sa nouvelle résidence. Il est parfois accompagné d’un congé (Abschied) ou renonciation à son droit de bourgeoisie locale.

Selon les sondages opérés, ce type d’acte se rencontre parmi les minutes d’un notaire ou tabellion seigneurial et les actes d’une chancellerie municipale, à partir des années 1560 et jusque vers 1610. Il semble que, par la suite, dès lors que l’on disposait de registres de baptêmes, de tels certificats étaient à la charge des desservants de paroisse. À Barr, l’un a été remis en 1590 à un barbier (ABR, 6E 2/2, fol. 219), un autre en 1601, extrait du registre des baptêmes (6E 2/3, fol. 46). À Sélestat, plusieurs membres de la famille Güntzer en ont obtenu pour s’expatrier. C’est le cas de Daniel, le 22 juin 1602, qui déclare être né en juillet 1577, de Conrad, Schultheiss, et de Barbara Lichteiszin (Lichteisen), mariés alors depuis quelques années, et le filleul du noble Bläsz von Mülheim et de Susanna, veuve de Samuel Wüest (BB 54c) et aussi du mémorialiste Augustin Güntzer, bourgeois de la ville depuis 14 ans, en vue de s’installer ailleurs, avec l’indication de ses parents, de son parrain et de sa marraine (ibid.). À Riquewihr enfin, le plus ancien de ces actes date de 1582. Celui de 1585, délivré à Hans Georg Beckle dit fils d’un Sélestadien et d’une Strasbourgeoise et précise que son père avait été, 40 ans auparavant, au service, pendant 9 ans, de la seigneurie de Blamont (Doubs), et d’abord à Hunawihr comme fournier (Hausfeurer) et bourgeois ; lui-même avait été en poste au château de Bilstein pendant 8 ans (AHR, 4E Riq. 114/3). L’autorisation seigneuriale de s’expatrier (Mannrecht) fournit des renseignements analogues.

Christian Wolff