Aechterstein : Différence entre versions

De DHIALSACE
Aller à : navigation, rechercher
Ligne 1 : Ligne 1 :
<p class="1-Entr" style="margin-top: 19.85pt; text-align: justify;">''<span style="font-family:"><span style="font-weight:normal">Ächterstein,</span></span>''<span style="font-family:"><span style="font-weight:normal">Pierre des bannis</span></span></p> <p class="2-Paragraphe" style="text-align: justify;">L’exil et le bannissement étaient parfois accompagnés de la confiscation des biens et de la démolition de la maison du condamné, avec interdiction de la reconstruire. A l’emplacement de celle-ci était alors plantée une pierre commémorative rappelant la sentence. Ainsi à Colmar, une telle pierre des bannis portait l’inscription : « ''dis hvs sol niemerme wider gebuwen werden''''».'''''</p>  
+
<p class="1-Entr" style="margin-top: 19.85pt; text-align: justify;">''<span style="font-family:"><span style="font-weight:normal">Ächterstein,&nbsp;</span></span>''<span style="font-family:"><span style="font-weight:normal">Pierre des bannis</span></span></p> <p class="2-Paragraphe" style="text-align: justify;">L’exil et le bannissement étaient parfois accompagnés de la confiscation des biens et de la démolition de la maison du condamné, avec interdiction de la reconstruire. A l’emplacement de celle-ci était alors plantée une pierre commémorative rappelant la sentence. Ainsi à Colmar, une telle pierre des bannis portait l’inscription : « ''dis hvs sol niemerme wider gebuwen werden&nbsp;''».</p>  
 
== <span style="font-size:x-large;">Bibliographie</span> ==
 
== <span style="font-size:x-large;">Bibliographie</span> ==
 
<p class="8-Sourcespremire" style="text-align: justify;">MOSSMANN (Xavier), ''Recherche sur la constitution de la commune de Colmar'', Colmar, 1878, p. 73-81.</p> <p class="8-Sources" style="text-align: justify;">SCHERLEN (Auguste), ''Perles d’Alsace'', Mulhouse, t. I, 1926, p. 111 et suiv.</p> <p class="8-Sources" style="text-align: justify;">SCHERLEN (Auguste), ''Topographie von Alt-Colmar'', Colmar, 1922, p. 91 et 275.</p>  
 
<p class="8-Sourcespremire" style="text-align: justify;">MOSSMANN (Xavier), ''Recherche sur la constitution de la commune de Colmar'', Colmar, 1878, p. 73-81.</p> <p class="8-Sources" style="text-align: justify;">SCHERLEN (Auguste), ''Perles d’Alsace'', Mulhouse, t. I, 1926, p. 111 et suiv.</p> <p class="8-Sources" style="text-align: justify;">SCHERLEN (Auguste), ''Topographie von Alt-Colmar'', Colmar, 1922, p. 91 et 275.</p>  
 
== <span style="font-size:x-large;">Notices connexes</span> ==
 
== <span style="font-size:x-large;">Notices connexes</span> ==
 
<p class="8a-Voir" style="text-align: justify;">[[Aechterkreuz|''Aechterkreuz'']]</p> <p class="8a-Voir" style="text-align: justify;">[[Bannissement|Bannissement]]</p> <p class="8a-Voir" style="text-align: right;">'''Jean-Marie Holderbach'''</p>
 
<p class="8a-Voir" style="text-align: justify;">[[Aechterkreuz|''Aechterkreuz'']]</p> <p class="8a-Voir" style="text-align: justify;">[[Bannissement|Bannissement]]</p> <p class="8a-Voir" style="text-align: right;">'''Jean-Marie Holderbach'''</p>

Version du 27 janvier 2019 à 17:04

Ächterstein, Pierre des bannis

L’exil et le bannissement étaient parfois accompagnés de la confiscation des biens et de la démolition de la maison du condamné, avec interdiction de la reconstruire. A l’emplacement de celle-ci était alors plantée une pierre commémorative rappelant la sentence. Ainsi à Colmar, une telle pierre des bannis portait l’inscription : « dis hvs sol niemerme wider gebuwen werden ».

Bibliographie

MOSSMANN (Xavier), Recherche sur la constitution de la commune de Colmar, Colmar, 1878, p. 73-81.

SCHERLEN (Auguste), Perles d’Alsace, Mulhouse, t. I, 1926, p. 111 et suiv.

SCHERLEN (Auguste), Topographie von Alt-Colmar, Colmar, 1922, p. 91 et 275.

Notices connexes

Aechterkreuz

Bannissement

Jean-Marie Holderbach