Geraide

De DHIALSACE
Révision datée du 30 avril 2021 à 15:22 par Mhubert (discussion | contributions)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Aller à : navigation, rechercher

Forêt usagère, Geraite ou Gereite

Forêt propriété d’une communauté villageoise (Waldgenossenschaft) et grevée de droits d’usage, en particulier de pâturage, glandée et affouage pour les usagers (Gereitergenossen). L’usage des ressources forestières fait l’objet d’un règlement, Geraidordnung ou Waldordnung. Cette forêt peut avoir fait l’objet d’un déboisement au moins partiel pour Himly (Dictionnaire, 1983) Geraite est synonyme de défrichement. L’étymologie demeure en effet controversée : Geraide pourrait dériver de l’alémanique reuten, défricher, ou bien du haut allemand raiten, compter les ayants-droit.

Les termes de Haingeraide, Haardtgeraide ou simplementGeraide s’emploient principalement sur la rive gauche du Rhin, de Strasbourg à Bad Dürkheim, pour des forêts de plaine en Basse Alsace et des bois sur le piémont du Pfälzer Wald dans le Palatinat. Du haut Moyen Âge au XIXe siècle, on dénombre seize communautés forestières, trois en Alsace (la Wantzenau au nord de Strasbourg, la forêt de Brumath, la forêt de Haguenau) et treize dans le Palatinat (le Mundat de Wissembourg, la Geraide de Bad Bergzabern, la Geraide de Rothenburg, l’Ober-Haingeraide près de Landau, la Mittel-Haingeraide près de Burrweiler, les Haingeraide d’Edelsheim, de Venningen et de Kirrweiler et cinq Haardtgeraide à Hambach, Neustadt, Deidesheim, Wachenheim et Dürkheim).

L’administration et l’exploitation collectives de ces forêts ont cessé au début du XIXe siècle. Les droits d’usage sont cantonnés ou supprimés et les forêts sont partagées entre les différentes communes. Le terme de Geraide ne subsiste que dans la toponymie, en particulier dans le Palatinat.

Bibliographie

HUCKEL (B.), « Réglementation d’une forêt communale d’Alsace aux XVe et XVIe siècles », Revue d’Alsace, 1881, 17, p. 234‑248, p. 375‑392.

HUCKEL (B.), « Histoire des forêts d’Alsace : la forêt indivise d’Aschbruch », Revue d’Alsace, 1886, 22, p. 81-102, 1887, 23, p. 88-107, p. 340‑375, p. 512‑551.

HUFFEL (Gustave), La Forêt sainte de Haguenau, Nancy-Paris, Berger-Levrault, 1920.

HUFFEL (Gustave),L’Aschbruch, histoire d’une forêt communale de Basse Alsace, Nancy, 1931.

SCHMITTER (Marcel), « Il y a plus de 500 ans : l’institution de la Waldordnung », L’Outre-Forêt, 1996, 94, p. 29‑35.

Pfälzisches Wörterbuch.

Notices connexes

Déboisement

Forêt

Genossame

Gerüte

Philippe Jéhin