Franc

De DHIALSACE
Révision datée du 18 juillet 2020 à 18:54 par Cpereira (discussion | contributions) (Page créée avec « <p class="mw-parser-output" style="text-align: justify;">C’est dans le contexte de l’introduction du système décimal que le décret du 18 germinal an III (7 avril 17... »)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Aller à : navigation, rechercher

C’est dans le contexte de l’introduction du système décimal que le décret du 18 germinal an III (7 avril 1795) donna naissance au franc. Cette unité de compte équivalente de la livre, tire son nom d’une ancienne monnaie d’or frappée pour payer la rançon de Jean II le Bon, prisonnier du roi d’Angleterre après la bataille de Poitiers et tient sa valeur du franc d’argent frappé sous le règne de Henri III, évalué à 20 sous. Le décret prévoyait que le franc serait divisé en dix décimes, eux-mêmes divisés en dix centimes. De ce franc révolutionnaire ne furent finalement frappés que des écus de cinq francs (25 g d’argent à 900/1000e), des deux décimes (20 g de bronze), un décime curieusement aux mêmes caractéristiques et cinq décimes (10 g de bronze). L’atelier de Strasbourg frappa l’ensemble de ces pièces, à l’exception des deux décimes. Pour résorber l’ancienne monnaie, on établit le change sur la base suivante : 1 livre = 0,9875 centimes ; 1 franc = 1 livre 3 deniers.

Bibliographie

GREISSLER (Paul), Les systèmes monétaires d’Alsace depuis le Moyen Âge jusqu’en 1870 (coll. « Alsace-Histoire », 5), Strasbourg, 2011.

Notice connexe

Monnaie

Paul Greissler