Essart

De DHIALSACE
Révision datée du 4 mai 2020 à 15:38 par Cpereira (discussion | contributions) (Page créée avec « <p class="mw-parser-output" style="text-align: justify;">Essartage, ''Rasenbrandwirtschaft'' ou ''Brandwirtschaft''</p> <p class="mw-parser-output" style="text-align: just... »)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Aller à : navigation, rechercher

Essartage, Rasenbrandwirtschaft ou Brandwirtschaft

Action de défricher un terrain boisé en arrachant toutes les plantes qui couvrent le sol, en coupant les arbres, puis en brûlant les herbes et les espèces ligneuses. L’agent principal du défrichement est le feu. Le terrain ainsi fertilisé est livré au pâturage des troupeaux ou à la pioche des agriculteurs. L’article 17 du règlement forestal de la Ville et du Mundat de Wissembourg de 1726 interdit le feu en forêt « comme les pâtres et pastoureaux causent un dommage considérable aux forêts par les feux qu’ils font en des endroits non convenables » (ABR 8 E 7 no 13).

Les parcelles essartées sont généralement mises en culture pendant une ou deux saisons. Cette culture sur brûlis permet d’exploiter, à intervalles relativement longs, des sols ingrats ne supportant pas des cultures trop fréquentes, notamment en zone montagneuse, comme à Orbey en 1706 (AHR 1 E 83 no 58) ou à Labaroche en 1774 (AHR 1 E 83 no 76). Le terrain défriché peut conserver quelques arbres épars et des souches qui permettront une régénération naturelle après l’abandon des cultures.

Les règlements seigneuriaux et royaux interdisent généralement les feux en forêt et donc la pratique de l’essartage qui met en danger le couvert forestier. Un règlement de 1759 proscrit le feu en forêt dans le duché de Mazarin (Archives de Monaco T 975 no 3). Au XVIIIe siècle, la réglementation royale en matière forestière transite par l’intendant d’Alsace qui édicte de nombreux règlements forestiers pour les communautés villageoises dans la seconde moitié du siècle. L’article 12 du règlement forestier de 1754 interdit le feu en forêt pour les communautés de Saint-Jean-des-Choux, Ernolsheim, Steinbourg et Dossenheim (ABR C 352).

Sources - Bibliographie

ABR 8 E 7 no 13 ; AHR 1 E 83 no 58 ; AHR 1 E 83 no 76 ; Archives de Monaco T 975 no 3 ; ABR C 352.

JEHIN (Philippe), Les hommes contre la forêt, Strasbourg, 1993, p. 135-137.

LACHIVER (Marcel), Dictionnaire du monde rural, Paris, 1997, 1766 p.

JEHIN (Philippe), Les forêts des Vosges du Nord du Moyen Âge à la Révolution, Strasbourg, 2005, p. 91-93.

Notices connexes

Bois

Déboisement

Défrichement

Écobuage

Forêt

Forst

Philippe Jéhin