Dorfesehre : Différence entre versions

De DHIALSACE
Aller à : navigation, rechercher
m (Modification du style pour autoriser la recherche full text)
 
Ligne 1 : Ligne 1 :
 +
 
Ce terme, qui est attesté depuis la seconde moitié du XIVe siècle (1362 : AHR 156J 1), désigne collectivement les membres du tribunal (''gericht'') d’un village, considérés comme « ceux qui ont juré [de veiller à] l’honneur du village » [i.e. à son intérêt] – ''die des dorffes ere hant gesworn'' à Wintzenheim en 1366 (AHR 31 H 34) et à Oltingue en 1414. Le terme se rencontre en Haute-Alsace, de la frontière suisse à la hauteur de Colmar, principalement dans le Sundgau et l’Obermundat. Il est plus rare qu’un membre du tribunal soit appelé dorfesere ou dorfeserer. Pour une communauté de vallée (''talgemeinde''), au lieu de ''dorfesere'', on parle de talesere.
 
Ce terme, qui est attesté depuis la seconde moitié du XIVe siècle (1362 : AHR 156J 1), désigne collectivement les membres du tribunal (''gericht'') d’un village, considérés comme « ceux qui ont juré [de veiller à] l’honneur du village » [i.e. à son intérêt] – ''die des dorffes ere hant gesworn'' à Wintzenheim en 1366 (AHR 31 H 34) et à Oltingue en 1414. Le terme se rencontre en Haute-Alsace, de la frontière suisse à la hauteur de Colmar, principalement dans le Sundgau et l’Obermundat. Il est plus rare qu’un membre du tribunal soit appelé dorfesere ou dorfeserer. Pour une communauté de vallée (''talgemeinde''), au lieu de ''dorfesere'', on parle de talesere.
 
<p style="text-align: right">'''Bernhard Metz'''</p> <p class="mw-parser-output" style="text-align: right">&nbsp;</p>   
 
<p style="text-align: right">'''Bernhard Metz'''</p> <p class="mw-parser-output" style="text-align: right">&nbsp;</p>   
 
[[Category:D]] [[Category:Communautés rurales]] [[Category:Etat-pouvoir]] [[Category:Rites et coutumes]]
 
[[Category:D]] [[Category:Communautés rurales]] [[Category:Etat-pouvoir]] [[Category:Rites et coutumes]]

Version actuelle datée du 9 juillet 2020 à 16:31

Ce terme, qui est attesté depuis la seconde moitié du XIVe siècle (1362 : AHR 156J 1), désigne collectivement les membres du tribunal (gericht) d’un village, considérés comme « ceux qui ont juré [de veiller à] l’honneur du village » [i.e. à son intérêt] – die des dorffes ere hant gesworn à Wintzenheim en 1366 (AHR 31 H 34) et à Oltingue en 1414. Le terme se rencontre en Haute-Alsace, de la frontière suisse à la hauteur de Colmar, principalement dans le Sundgau et l’Obermundat. Il est plus rare qu’un membre du tribunal soit appelé dorfesere ou dorfeserer. Pour une communauté de vallée (talgemeinde), au lieu de dorfesere, on parle de talesere.

Bernhard Metz