Bornage

De DHIALSACE
Révision datée du 11 septembre 2020 à 08:16 par Mhubert (discussion | contributions) (Corrigée)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Aller à : navigation, rechercher

Abmarkung, Grenzscheidung

Le bornage a pour objet de déterminer et de matérialiser la ligne qui sépare deux propriétés contiguës par la pose de bornes ou autres marques de limite. L’emplacement des bornes est déterminé par les arpenteurs, généralement assermentés. Les frais du bornage sont partagés entre les propriétaires riverains. De tout temps le déplacement ou l’enlèvement frauduleux de bornes était sévèrement puni. Déjà les anciennes coutumes d’Alsace évoquent pour de tels délits des sanctions particulièrement dures. Cependant, bien qu’elles ne fussent que rarement appliquées, l’imaginaire populaire en garda néanmoins le souvenir dans les contes et les légendes. Dans son art. 456, le code pénal de 1810 stipule : « Quiconque aura déplacé ou supprimé des bornes, ou pieds-corniers, ou autres arbres plantés ou reconnus pour établir les limites entre différents héritages, pourra, en outre le payement des dommages ou frais de remplacement des bornes, être condamné à une amende de la valeur de douze journées de travail, et sera puni par une détention dont la durée, proportionnée à la gravité des circonstances, n’excédera par une année. La détention pourra être de deux années s’il y a transposition de bornes, à fin d’usurpation ».

Bibliographie

MERLIN, article « Bornage », in : Répertoire universel et raisonné de jurisprudence, Paris, 4e éd., 1812, I, p. 839.

KOLLNIG (Rudolf Karl), Elsässische Weistümer Untersuchungen über bäuerliche Volksüberlieferung am Oberrhein, Frankfurt am Main, 1941, p. 131.

Notices connexes

Arbre lisière

Bannritt

Bannscheide

Borne

Rocher-borne

Jean-Marie Holderbach