Banc

De DHIALSACE
Révision datée du 21 mars 2021 à 22:51 par Cpereira (discussion | contributions)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Aller à : navigation, rechercher

Bank

1. Etal (brotbank, fleischbank ou metzgerbank, fischbank, schuhbank, etc…) ; synonyme (Mulhouse et Suisse) : schale. Equivalent latin :scam(p)num. Etal de boucher, de boulanger, de poissonnier, dans une boutique ou dans un marché.

2. Table de changeur (UB Basel).Brett est également utilisé pour désigner cette table, ainsi que la trésorerie urbaine (Himly, UBS IV 2, 167).

3. Banque, voir Banque (XVIe - XVIIIe siècle).

4. Au Grand Conseil de Strasbourg : obere Bank désigne les sièges de patriciens, niedere Bank ceux des conseillers issus des corporations.

5. Bancs d’église, réservés aux seigneurs, à des personnalités précises, ainsi le banc des comtes de Hanau-Lichtenberg sis dans le choeur de l’église de Bouxwiller construite en 1614.

6. Bancs d’église : au Moyen Âge, ils ne font pas partie de l’équipement normal d’une église. À Sélestat, l’usage de chaises et de bancs entraîne un tel désordre dans l’église qu’ils sont interdits en 1464 (Gény, p. 357), ce qui permet de conclure que l’église en était déjà équipée avant cette date. À Saint-Martin de Colmar, c’est au milieu du XVIe siècle qu’on commence à se soucier d’installer des bancs « pour les vieillards et les femmes enceintes », mais cela pose un problème parce que la nef est encombrée d’autels (AMC GG). À Souffelweyersheim, l’église catholique est équipée de bancs au XVIe siècle. À Molsheim, l’église des Jésuites du XVIIe siècle (1618) est équipée de bancs dès sa construction. Dans les églises protestantes, l’usage des chaises et bancs est généralisé à partir de la Réforme.

Bernhard Metz, Louis Schlaefli, Bernard Vogler