Armenhaus : Différence entre versions

De DHIALSACE
Aller à : navigation, rechercher
m (nom à droite)
 
(2 révisions intermédiaires par le même utilisateur non affichées)
Ligne 14 : Ligne 14 :
 
[[Assistance|Assistance]]
 
[[Assistance|Assistance]]
  
[[Etranger|Etranger]]
+
[[Étranger|Etranger]]
  
 
[[Fausthammer|''Fausthammer'']]
 
[[Fausthammer|''Fausthammer'']]
Ligne 20 : Ligne 20 :
 
[[Geiler|''Geiler'']]
 
[[Geiler|''Geiler'']]
  
[[Mendiants|Mendiants]]
+
[[Mendiant|Mendiant]]
  
 
[[Prison|Prison]]
 
[[Prison|Prison]]
Ligne 28 : Ligne 28 :
 
 
 
 
  
[[Category:A]]
+
[[Category:A]][[Category:Santé, Médecine, Assistance]][[Category:Société, culture, pratiques sociales, rites et coutumes]][[Category:Villes et institutions urbaines]]

Version actuelle datée du 21 mars 2021 à 20:05

Hôpital des pauvres

Le préteur royal Gayot obtient du Magistrat en 1765 la création de l’Armenhaus, réservé aux manants infirmes et âgés. Ils y trouvent vêtements, nourriture et travail. Avant cette date, il n’y avait pas d’asile pour les non bourgeois.

Bibliographie

SABLAYROLLES (Elisabeth), Recherches sur la pauvreté, l’assistance et la marginalité en Alsace sous l’Ancien Régime, thèse dactyl., Strasbourg, 1988.

Notices connexes

Arbeitshaus

Assistance

Etranger

Fausthammer

Geiler

Mendiant

Prison

Elisabeth Clementz