Alternative (règle de l'-)

De DHIALSACE
Révision datée du 21 mars 2021 à 19:05 par Cpereira (discussion | contributions)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Aller à : navigation, rechercher

En 1687, dans le but d’encourager les conversions au catholicisme, Louis XIV décide d’introduire l’alternative dans les villes à majorité protestante en Alsace (Strasbourg, et quatre villes de la Décapole, Colmar, Munster, Wissembourg, Landau) : chaque charge et emploi public devra être rempli alternativement par un catholique et un protestant. A chaque vacance, la succession reviendra nécessairement à l’autre confession (lettre de cachet de 1687 ; renouvellement de 1760).

Bibliographie

REUSS (Rodolphe), Louis XIV et les protestants, p. 224-225.

LIVET (Georges), L’Intendance d’Alsace sous Louis XIV. 1648-1715, Paris, 1956, p. 448-450, 771, 822, 796-797.

Saisons d’Alsace, 75, 1981, numéro spécial sur le rattachement de l’Alsace à la France, p. 8-13 et 77-78.

LIVET (Georges), RAPP (Francis), Histoire de Strasbourg des origines à nos jours, Strasbourg, 1980-1982, t. III, 1981, p. 77, 78, 79.

Notices connexes

Abjuration

Cultes (tolérance des)

Parité

Bernard Vogler